Label Fairtrade / Max Havelaar

Démontrer l’impact du commerce équitable

Le label de référence a souhaité apporter au public la preuve de son efficacité. Nous sommes allés sur le terrain pour raconter la réalité humaine de son impact.

 

En résumé. Sélection de messages-clefs en lien avec des agro-économistes / Reportages de terrain / Adaptation des supports photo / web / vidéo.


En 2006, dix ans après son arrivée dans les premières coopératives, le commerce équitable était devenu une véritable tendance de consommation. Cependant, ce succès n’allait pas sans questionnements. De plus en plus de journalistes ou d’ONG interpelaient le label : le commerce équitable crée-t-il du développement ? Contribue-t-il à protéger l’environnement ? À promouvoir les droits des femmes ?…

Le label a donc ressenti le besoin d’apporter au public la preuve de son efficacité en communiquant sur les résultats d’études d’impact menées par des ONG partenaires.

Pour ce faire, nous avons travaillé avec l’association française Max Havelaar pour le compte de la fédération internationale. Il a d’abord fallu mener un travail de synthèse en collaboration avec les agro-économistes auteurs des études afin d’en tirer des messages essentiels sans pour autant dénaturer la précision scientifique.

Sur cette base, nous sommes partis en reportage sur le terrain en Bolivie accompagnés du photographe Bruno Fert (prix World Press photo). Un second reportage en République Dominicaine en compagnie d’une cameraman a donné lieu à deux films pédagogiques.

Forts de cette matière, nous avons publié un rapport approfondi mais facile d’accès qui simplifie les conclusions de l’étude. Des déclinaisons plus légères ont été éditées pour le web, en version française, anglaise et espagnole pour l’international.
Une dernière adaptation, sous forme de fiches pédagogiques, de FAQ et d’un diaporama était destinée à être exploitée par les groupes locaux dans les écoles ou dans des conférences.